Collège Compétences et formation

Le travail du collège s’inscrira dans le troisième axe du plan national pour la science ouverte.

Lire Plus
Voir moins

Le travail du collège s’inscrira dans le troisième axe du plan national pour la science ouverte qui prévoit le développement de nouvelles compétences et formations qui accompagnent les mutations des pratiques scientifiques.
Ce travail sera effectué en lien avec tous les collèges du Comité pour la Science Ouverte et notamment les collèges Données de recherche, Europe et international et le groupe projet Observatoire des pratiques informationnelles.

Les missions du collège Compétences et Formations s’articuleront autour de trois axes.

Infos sur le groupe
Équipe
Livrables & productions
  • Soutenir le développement des compétences scientifiques inhérentes à la science ouverte
    • Contribuer à la mise en place d’un socle commun des compétences (à travers la formation initiale et continue) qui aident les scientifiques, en particulier les jeunes chercheurs et les personnels de soutien à la recherche à favoriser l’ouverture de la science ;
    • Identifier les compétences appliquées à toutes les dimensions de la science ouverte, tout le long du processus de recherche ;
    • Identifier les obstacles et freins éventuels dans l’accès aux compétences nécessaires à une science plus ouverte ;
    • Participer à une réflexion sur les concepts : il s’agit de mettre en avant la pluralité d’approches pour identifier les problématiques spécifiques à des disciplines, des pratiques numériques, etc.
  • Soutenir le développement de bonnes pratiques
    • identifier les initiatives étrangères, européennes en particulier, visant les mêmes objectifs (identification des compétences, définition des métiers, recensement des formations) et assurer autant que possible le lien avec ces initiatives ;
    • Favoriser les échanges de bonnes pratiques, notamment, autour de projets mis en œuvre par des chercheurs ;
    • Proposer des actions de mutualisation des outils et supports de formation ;
    • Alimenter le site web du Coso en informations permettant à la communauté de s’approprier les bonnes ressources et méthodes ;
    • Soutenir les acteurs locaux (services de formation mais aussi équipes de recherche) en les aidant à identifier leurs besoins en compétences, en facilitant l’accès à l’information sur les financements français et européens pour des projets de formation.
  • Participer au développement de compétences permettant de médiatiser la science ouverte, pour la rendre plus lisible et visible
    • Faciliter la communication entre les acteurs de la science et en direction de la société civile en mettant en avant les compétences transversales nécessaires à la collaboration entre scientifiques, experts en sciences de l’information ou informatique, juristes, communicants.
Pilotes
photo Joanna Janik
Chargée de projets formations IST à la DIST-CNRS
photo Joanna Janik
Joanna Janik
Chargée de projets formations IST à la DIST-CNRS

Joanna Janik, ingénieure de recherche hors classe, est chargée de projets formations IST à la Direction de l’information scientifique et technique (DIST) du CNRS.

Elle a travaillé dans différents services en information scientifique et technique. Elle a également animé des réseaux documentaires tels que Isidora et Renatis pendant plusieurs années.

Elle a été copilote du segment BSN9, formations, compétences et usages. Dans ce cadre, elle a participé à la réalisation du projet DoRANum maintenant devenu un service numérique de formation sur les données de la recherche.

photo Sabrina Granger
Co-responsable de l’Urfist de Bordeaux
photo Sabrina Granger
Sabrina Granger
Co-responsable de l’Urfist de Bordeaux

Sabrina Granger, docteur en littérature et langue française (Grenoble III), conservatrice des bibliothèques, est co-responsable de l’Unité régionale de formation à l’information scientifique et technique (Urfist) de Bordeaux.

Elle conçoit la stratégie d’offre de formation en information et édition scientifique de l’Urfist de Bordeaux et recrute des experts en France et en Europe. Elle s’est spécialisée dans le traitement des données scientifiques (statistiques, programmation informatique, techniques d’analyse de données, visualisation de données) et s’intéresse plus particulièrement aux problématiques de reproductibilité de la recherche et de robustesse des résultats.

Membres
  • Theodora BALMON (Université de Corse)
  • Serge BAUIN (CNRS)
  • Johan BERTI (Aix-Marseille Université)
  • Danièle BOURCIER (CNRS)
  • Thomas CHAIMBAULT (ENSSIB)
  • Véronique COHONER (Université de Nantes)
  • Claire DENECKER (Université de Lyon 1)
  • Hubert EKONGOLO (Aix-Marseille Université)
  • Mélodie FAURY (Université de Strasbourg)
  • Jacqueline GILLET (Inist)
  • Yvette LAFOSSE (Inist)
  • Agnès MAGRON (CCSD)
  • Pascale MALLARET (IFPEN)
  • Caroline MARTIN (Agreenium)
  • Christine OKRET-MANVILLE (Université Paris-Dauphine)
  • Sofia PAPASTAMKOU (IRHiS, CNRS/Université de Lille)
  • Sophie PILAIRE (Université Paris 8 Vincennes Saint-Denis)
  • Stéphane POUYLLAU (HumaNum)
  • Amélie RENARD (Université de Nantes)
  • Laurence TARIN (Mines-ParisTech)
  • Noël THIBOUD (Université de Strasbourg)
  • Océane VALENCIA (Sorbonne Université)
 
Une suggestion, une question à nous faire remonter ?
Écrivez-nous et saisissez le comité pour la science ouverte et ses 200 experts.