Le Passeport pour la science ouverte est un guide conçu pour accompagner les doctorants à chaque étape de leur thèse, quel que soit leur champ disciplinaire. Il propose de bonnes pratiques et d’outils directement activables.

Passeport pour la Science Ouverte | Guide pratique à l’usage des doctorantes et des doctorants

Ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche

Février 2024 [1ère édition : juillet 2020, 2ème édition : 2022]

Coordination éditoriale : Université de Lille

Conseil scientifique : collège Compétences et formation du Comité pour la science ouverte

Rédacteurs :
Céline Barthonnat (CCSD)
Johann Berti (Aix-Marseille Université)
Nadine Coudel
Romane Coutanson (MESR)
Marin Dacos (MESR)
Alina Danciu
Gabriel Gallezot (Université Côte d’Azur)
Madeleine Géroudet (Université de Lille)
Sabrina Granger (Université de Bordeaux)
Joanna Janik (DDOR-CNRS)
Claire Josserand (MESR)
Alicia León y Barella (Université de Lille)
Émilie Lerigoleur
Jean-François Lutz (Université de Lorraine)
Valérie Mansard
Christine Okret-Manville (Université Paris Dauphine-PSL)
François Pellegrini
Sébastien Perrin (Sorbonne Université)
Noël Thiboud (Urfist de Strasbourg)

Préambule

La science ouverte est née des nouvelles opportunités offertes par la révolution numérique en matière de partage et de diffusion des contenus scientifiques. Elle consiste d’abord à rendre accessibles à toutes et tous les résultats de la recherche, en levant les barrières techniques ou financières qui entravent l’accès aux publications scientifiques. Elle consiste aussi à ouvrir la boîte noire du chercheur en partageant autant que possible les données et les méthodes sous-jacentes aux publications.

Le choix de la science ouverte revient d’abord à affirmer qu’une recherche majoritairement financée sur fonds publics doit restituer le plus largement possible ses résultats au public. L’ouverture est une condition nécessaire de la reproductibilité des résultats scientifiques, le gage d’une recherche mieux documentée et plus étayée, le partage renforce le caractère cumulatif de la science et favorise ses avancées. Une science ouverte et transparente contribue également à accroître la crédibilité de la recherche dans la société, un enjeu dont la crise sanitaire nous a rappelé toute l’importance. Elle est porteuse enfin d’un profond mouvement de démocratisation des savoirs au bénéfice des organisations, des entreprises, des citoyens, et particulièrement des étudiants, pour lesquels la facilité d’accès à la connaissance est une condition de la réussite.

Les politiques de science ouverte sont désormais portées au plus haut niveau. Elles le sont par l’Union européenne, qui demande l’ouverture des publications et des données des recherches qu’elle finance, et, depuis 2021, définit la science ouverte comme un critère d’excellence scientifique. Elles le sont aussi, à l’échelle de la planète, par le G7 et l’UNESCO. En France, le 1er Plan national pour la science ouverte, lancé en 2018 par le ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, a été renforcé par un 2e Plan en 2021, qui en affirme les ambitions par de multiples initiatives.

L’ensemble des membres de l’écosystème de la recherche, à travers leurs engagements et leurs pratiques, incarnent et font vivre la science ouverte. Au moment où vous vous engagez dans la préparation de votre doctorat, dernière étape de votre parcours de formation et première étape de votre vie professionnelle, rejoignez le mouvement de la science ouverte et profitez de ce guide pour engager le dialogue au sein de votre équipe de recherche.

Le Passeport pour la science ouverte est un guide conçu pour vous accompagner à chaque étape de votre parcours quelle que soit votre discipline de recherche, depuis l’élaboration de votre démarche scientifique jusqu’à la diffusion de ses résultats. Il vous propose une série de bonnes pratiques et d’outils directement activables et il s’adresse à l’ensemble des champs disciplinaires.

Nous souhaitons qu’il vous donne l’envie et les moyens de concrétiser les ambitions de la science ouverte, en partageant avec le plus grand nombre les résultats et les données des recherches que vous allez conduire.

Marin Dacos
Coordinateur national de la science ouverte
Ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche

 


 

Le guide est sous licence Creative Commons BY-SA.

 

Le Passeport pour la science ouverte est disponible en langue anglaise : Passport for Open Science – A Practical Guide for PhD Students.

Table des matières

1. Concevoir sa démarche scientifique de manière ouverte

Utiliser des ressources librement accessibles

Prévoir la gestion des données

Prévoir la gestion des codes et logiciels

Travailler de manière traçable et transparente : pour soi et pour les autres

2. Diffuser sa recherche

Diffuser ses publications en accès ouvert

Rendre sa thèse librement accessible

Ouvrir les données, codes et logiciels de la recherche

3. Préparer l'après-thèse, rejoindre le mouvement

Des politiques publiques enracinées

Évaluer la recherche autrement

Agir dès maintenant

Aller plus loin

Glossaire

Sources