Ouvrir la Science

Observatoire des pratiques de la science ouverte

Le groupe Projet «Observatoire des pratiques de la science ouverte» aura pour mission d’élaborer un dossier de faisabilité pour la mise en place d’un dispositif permanent d’observation des pratiques de la science ouverte

Lire Plus
Voir moins

Le paysage de la science ouverte en France regroupe une grande diversité de métiers et de services, connaît des usages hétérogènes et compose avec de nombreux facteurs conditionnels (juridiques, techniques, économiques ou administratifs pour ne citer que les plus saillants), qui se déclinent en fonction de variations disciplinaires et institutionnelles. Surtout, il correspond à des pratiques scientifiques en mutation continue. La connaissance de cet écosystème reste, pour ces raisons, souvent partielle ou conjoncturelle.

De ce fait, les acteurs soulignent le manque de données agrégées et consolidées, la difficulté de poser une analyse tant les disparités sont importantes d’une fonction ou d’une spécialité à l’autre, le besoin de suivre et d’anticiper des évolutions polymorphes dont le rythme va croissant.

Un Observatoire des pratiques de la science ouverte pourrait ainsi contribuer à une meilleure connaissance et compréhension de cet écosystème instable, encore en construction.

Le groupe Projet pour un « Observatoire des pratiques de la Science ouverte » aura pour mission d’étudier la faisabilité de la création d’un dispositif permanent d’observation adapté à la diversité et à l’évolutivité des pratiques de la Science Ouverte.

Le dispositif à imaginer par le groupe intègrera notamment la collecte et la diffusion d’informations récentes, de chiffres fiables, d’analyses systémiques, de synthèses sur les pratiques de science ouverte, en vue d’éclairer les acteurs sur l’état d’avancement de la science ouverte, d’anticiper et de suivre ses évolutions.

Les travaux du groupe se nourriront des travaux des collèges et des autres groupes projet du Comité pour la science ouverte; de même, ses travaux ont vocation à enrichir les réflexions de toutes les composantes du Comité pour la science ouverte.

Infos sur le groupe
Équipe
Livrables & productions
  • État des lieux
    • Première cartographie des acteurs et des modalités de la science ouverte en France ;
    • Analyse des observatoires existants (science ouverte, observatoires remarquables, facteurs de réussite) et enseignements pour le projet ;
    • Recueil des attentes auprès de divers acteurs.
  • Orientations et cadre d’activités d’un futur Observatoire des pratiques de la science ouverte
    • Identification des axes de travail : pratiques des acteurs, usages des services, … ;
    • Objectifs et missions ;
    • Public cible.
  • Préconisations, recommandations
    • Organisation générale de l’observatoire ;
    • Scénarios ;
    • Outils et financements associés ;
    • Optionnel : grandes lignes du cahier des charges fonctionnel en année 1, première brique de démarrage.
 
Pilotes
photo Claire Denecker
Co-responsable de l’Urfist de Lyon
photo Claire Denecker
Claire Denecker
Co-responsable de l’Urfist de Lyon

Claire Denecker, conservatrice en chef des bibliothèques, est co-responsable de l’unité régionale de formation à l’IST (Urfist) de Lyon.

Dans le cadre du groupement d’intérêt scientifique (GIS) Réseau des Urfist, elle coordonne le projet sur les questions liées à la certification lancé en 2018 et contribue au projet sur les pratiques informationnelles des chercheurs.

Claire Denecker a été membre du comité de pilotage de DoRANum, outil d’autoformation aux données de la recherche, ainsi que du comité de pilotage de l’enquête sur les formations à l’IST en contexte numérique.

photo Emmanuelle Jannès-Ober
Directrice adjointe de la recherche, de l’intelligence économique, de la stratégie et de l’évaluation – responsable Intelligence économique et IST à l’Irstea
photo Emmanuelle Jannès-Ober
Emmanuelle Jannès-Ober
Directrice adjointe de la recherche, de l’intelligence économique, de la stratégie et de l’évaluation – responsable Intelligence économique et IST à l’Irstea

Emmanuelle Jannès-Ober est directrice adjointe de la recherche, de l’intelligence économique, de la stratégie et de l’évaluation – responsable Intelligence économique et IST à l’Irstea.

Elle contribue notamment, à la mise en place et à la coordination de la politique Irstea en matière d’intelligence stratégique. Elle coordonne en outre la politique de gestion des données de recherche et pilote la fonction Information Scientifique et Technique (services à la science, à la stratégie, à l’évaluation, à l’action internationale, à la valorisation économique). Toutes ces missions contribuent au portage et au déploiement de la politique  Open Science d’Irstea.

Elle a, au cours de sa carrière, accompagné le développement du libre accès aux publications de son établissement et mis en place des dispositifs de gestion et de diffusion des données de recherche dans un but de réutilisabilité, sur le long terme, des connaissances produites. Elle a également développé des dispositifs de veille et d’analyse de l’information.

Membres
Composition à venir
Une suggestion, une question à nous faire remonter ?
Écrivez-nous et saisissez le comité pour la science ouverte et ses 200 experts.