Ouvrir la Science

Faisabilité d’un service générique d’accueil et de diffusion des données simples : ambitions et scénarios

Actualités du comité
26/03/2021

La troisième étude du groupe « Service générique d’accueil et de diffusion de données simples » du Comité pour la science ouverte est mise en ligne. Elle évalue différents scénarios et niveaux d’ambition fonctionnels relatifs à la création d’un service générique national de données. En partant des besoins identifiés lors de la première phase, le document propose différentes modalités d’implémentation qui sont présentées au travers de deux parcours utilisateurs : celui d’un producteur de données et celui d’un réutilisateur de données. Pour chacun d’eux, trois niveaux d’ambition sont décrits. Ils déclinent l’offre graduelle de l’accompagnement et des fonctionnalités associés au service national. Enfin, trois scénarios de mise en œuvre du service de dépôt sont proposés puis comparés fonctionnellement et économiquement.

Le groupe « Service générique d’accueil et de diffusion de données simples » du Comité pour la science ouverte a pour objectif d’évaluer la faisabilité d’un entrepôt générique national. Ce service sera dédié aux données pour lesquelles aucun des entrepôts disciplinaires existants ou à venir ne constituerait pas une solution adaptée. Par ailleurs, il aura pour vocation de proposer une solution contrôlée par les acteurs publics pour la diffusion de données liées aux articles scientifiques.

Le groupe a publié deux autres études accessibles sur le site :

  • la première étude portait sur sept services nationaux de données qui se sont développées dans des contextes différents, mais qui partagent un grand nombre de points communs, à commencer par offrir un accès à un service de données à l’ensemble des chercheurs, à l’échelle nationale ;
  • la deuxième présentait les besoins et les contraintes des usagers. D’abord la méthodologie employée, fondée sur les récits d’utilisation, qui amène les participants à distinguer leurs besoins et à les motiver pour en établir le niveau de priorité. Puis les interrogations et les objections recueillies au cours des entretiens et des ateliers.

Le groupe est piloté par Jean-Christophe Desconnets, directeur de la Mission infrastructure et données numériques de l’IRD [1]IRD : Institut de recherche pour le développement et est accompagné par le cabinet Datactivist.

Consulter l’ensemble des documents de l’étude

References[+]