Ouvrir la Science

Construire la bibliodiversité

L’Appel de Jussieu pour la Science ouverte et la bibliodiversité a été publié début octobre 2017.

Lire Plus
Voir moins

À travers ses huit préconisations, il affirme que la marche vers la Science ouverte passe nécessairement par un soutien à la diversité des acteurs de la publication scientifique – la bibliodiversité – à toutes les étapes de l’éditorialisation; ce qui implique notamment la coexistence de divers modèles économiques et exclut la domination d’un modèle unique. Il faut maintenant travailler à une mise en application pratique de cette bibliodiversité, en tenant compte de la diversité des cultures et des pratiques en matière d’éditorialisation, au niveau des chercheurs, des disciplines, des établissements et des états. Cela ne pourra se mettre en place qu’à un niveau européen et international.

La création d’un groupe-projet  intitulé “Construire la bibliodiversité”, au sein du comité pour la science ouverte, directement sous la responsabilité et le suivi permanent des collèges Publications et International répond à ce double objectif. Il bénéficiera de la richesse des compétences réunies au sein de ces deux collèges et de l’ensemble du comité, mais aussi de l’apport de compétences extérieures.

La durée de la mission de ce groupe-projet est de neuf mois au terme desquels il remettra un rapport complet sur son travail accompagné d’un document plus court de préconisations. Il fera une présentation orale de ce rapport au CoSO Tech et fera des propositions de communication auprès des établissements et des chercheurs. Un point régulier d’avancement sera également fait tous les deux mois auprès du CoSOTech et des deux collèges.

Infos sur le groupe
Équipe
Livrables & productions
  • Définir les principes et les critères de soutien qui peuvent guider l’investissement vers des plates-formes ou structures favorisant l’accès ouvert, la bibliodiversité, l’innovation en matière de publication et en mutualiser le développement ;
  • Faire une liste de ces initiatives/infrastructures nationales, européennes et internationales promouvant la Science ouverte, en fonction de ces critères (objectif, type, statut, pays d’hébergement...) ;
  • Mettre au clair (avec éventuellement évaluation chiffrée) le concept de Fair Open Access tel que “nous” l’entendons (avec des critères de viabilité, pérennité, indépendance, contrôle par les acteurs, ...) ;
  • Établir un cadre opérationnel de financement des actions envisagées par le biais d’une fondation pouvant bénéficier d’une partie des économies réalisées sur les “abonnements” lors des négociations en cours et à venir ;
  • Contribuer utilement au débat international sur la question de la bibliodiversité, porté en particulier en Europe et en Amérique latine. Cela passe par des échanges réguliers avec les acteurs de la science ouverte venant de ces régions du monde. Le groupe développera des collaborations permettant de prendre la mesure de la diversité des contextes et des cultures académiques et saisira les opportunités permettant de mener des projets en commun pour promouvoir la bibliodiversité au niveau international, et d'abord Européen.
Durée
9 mois
photo groupe projet
Pilotes
photo Jean-François Lutz
Responsable de la « bibliothèque numérique » de l’université de Lorraine
Accueil > Groupes > Construire la bibliodiversité > Jean-François Lutz
photo Jean-François Lutz
Jean-François Lutz
Responsable de la « bibliothèque numérique » de l’université de Lorraine

Jean-François Lutz, conservateur des bibliothèques, est responsable de la « bibliothèque numérique » de l’université de Lorraine.

En tant que membre du bureau professionnel de Couperin de 2006 à 2012, il a été initiateur et animateur du groupe de travail sur les archives ouvertes et chef de projet OpenAIRE pour la France. Il a également été membre du bureau de SPARC Europe de 2008 à 2014.

Il est actuellement membre du Comité de suivi de l’édition scientifique chargé de suivre et d’évaluer le plan de soutien à l’édition scientifique, ainsi que de mener des études.

Membres
  • Pascal AVENTURIER (IRD)
  • Frédéric BOUTOULLE (Université Bordeaux-Montaigne)
  • Grégory COLCANAP (Université d'Evry)
  • Delphine COUDRIN (Université de Bordeaux)
  • Antonin DELPEUCH (Université d'Oxford)
  • Jean-Luc DE OCHANDIANO (Université Jean Moulin, Lyon 3)
  • Mamadou DIARRA (École des bibliothécaires, Dakar)
  • Erwin DREYER (Inra)
  • Thierry FOURNIER (Université de Rennes 1)
  • Julie GIOVACCHINI (Centre Jean pépin, CNRS)
  • Frédéric HÉLEIN (Université Paris Diderot, Institut de Mathématiques de Jussieu)
  • Doriane IBARRA (Ifremer)
  • Denis JÉROME (Académie des sciences, CNRS)
  • Jérôme KALFON (Couperin)
  • Benoît KLOECKNER (Université Paris-Est Créteil)
  • Isabelle LABOULAIS (Université de Strasbourg)
  • Jacques LAFAIT (Sorbonne Université)
  • Jean-François LUTZ (Université de Lorraine)
  • Gilles MARODON (Université Pierre et Marie Curie, Inserm)
  • François-Xavier MAS (Université Paris 13)
  • Jacques MILLET (Inria)
  • Patricia MIRABILE (Sorbonne université)
  • Christine OLLENDORFF (Ensam)
  • Marie PELLEN (OpenEdition)
  • Dominique ROUX (Université de Caen)
  • Éric TANNIER (Inria)
Une suggestion, une question à nous faire remonter ?
Écrivez-nous et saisissez le comité pour la science ouverte et ses 200 experts.