Ouvrir la Science

49 % de publications françaises en accès ouvert

Actualités du comité
28/01/2020

La deuxième Note Flash du Baromètre français de la science ouverte (BSO) annonce que la proportion des publications françaises, publiées en 2018 et disponibles en accès ouvert en décembre 2019, est de 49 % soit près de 75 000 publications. Un autre point est souligné :  la progression de 10 points, de 41 à 51 %, pour les publications de 2017.

Source : baromètre de la science ouverte https://bso.esr.gouv.fr

On note un accroissement du taux d’accès ouvert pour les publications les plus récentes, ce qui peut s’expliquer par l’expiration des barrières mobiles chez les éditeurs (plus 10 points d’ouverture pour les publications de 2017). Inversement, pour les publications plus anciennes, l’ouverture se fait presque uniquement via le dépôt dans les archives ouvertes (plus 5 points pour les publications de 2013).

La disparité de la proportion et des modalités de publication en accès ouvert, entre les disciplines, reste marquée. Les chiffres portent sur les publications publiées en 2018, par discipline, observés en décembre 2019.
Les mathématiques sont en tête, 71 %, par un accès ouvert dans des archives ouvertes ; la biologie fondamentale, 62 %, principalement par un accès ouvert chez l’éditeur ; les sciences de l’ingénieur, 37 %, par les archives ouvertes.

Ces différences ne doivent pas occulter le fait que la hausse du taux d’ouverture est constatée dans toutes les disciplines. Les chiffres portent sur les publications publiées en 2017, par discipline, observés en 2018 et en 2019.
Avec, par exemple, plus 13 points en recherche médicale et en sciences sociales, plus 12 points en biologie fondamentale, plus 11 points en mathématiques et en chimie, plus 2 points en sciences de l’ingénieur.

Mis en place dans le cadre du Plan national pour la science ouverte dont il constitue un engagement, le Baromètre français de la science ouverte a pour objectif dans un premier temps de mesurer la part d’accès ouvert des publications scientifiques françaises et sa progression par type d’accès et par discipline. Il repose uniquement sur des sources ouvertes, principalement Unpaywall. Seules les publications avec DOI sont prises en compte.
Le BSO est produit par la sous-direction des Systèmes d’information et des études statistiques (SIES) du ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation.