Ouvrir la Science

Science Ouverte : et les prépublications dans tout ça ?

Actualités du comité
06/06/2019

Depuis 2018, l’association internationale Knowledge Exchange étudie l’écosystème passionnant de la science ouverte (appelée Open Scholarship au sein de cette organisation) en constante évolution. À sa demande, la société Research Consulting a mené une étude sur l’état et l’impact des prépublications, dont l’ampleur est manifeste, et s’interroge sur leur avenir. Avant la publication d’un rapport plus exhaustif à l’automne, Knowledge Exchange a récemment publié les prémisses de son contenu dans un billet, diffusé en anglais par le JISC britannique, retraçant les éléments majeurs de son contenu.
Une traduction française de ce billet est publiée sur le site ouvrirlascience.

Ces premiers résultats font ressortir le caractère catalyseur de Twitter pour la diffusion des prépublications dans les communautés. Par ailleurs, ils soulignent :

  • la non-pertinence au moins provisoire d’une solution interdisciplinaire côté serveurs,
  • un questionnement profond sur leur gestion – deux logiques, portage par les éditeurs scientifiques ou gestion communautaire par les chercheurs recèlent des avantages et des inconvénients contradictoires,
  • l’interrogation quant à la prise en charge du dépôt des prépublications par les chercheurs ou les éditeurs,
  • les craintes de chercheurs redoutant de se fermer les portes de la publication dans une revue scientifique reconnue qui restent à dissiper, et enfin,
  • l’inévitable question des modèles économiques les plus adaptés à ces supports de diffusion ouverts.

L’association s’affirme preneuse de débats avec les parties intéressées de la recherche, cette étude étant encore en pleine dynamique de réalisation.

Ces travaux seront présentés lors de la toute prochaine conférence Open Repositories 2019 à Hambourg en Allemagne le 12 juin. Suivront des interventions à la Conférence de LIBER à Dublin du 26 au 29 juin, puis FORCE11 cet automne à Edimbourg du 15 au 17 octobre 2019.

Knowledge Exchange est une association internationale réunissant six organisations et agences nationales majeures en Europe, actives dans le financement des sciences, le développement d’infrastructures numériques, la création de services IST pour l’enseignement supérieur et la recherche. Les pays représentés sont l’Allemagne avec la DFG, le Danemark avec le DEFF, la Finlande avec le CSC, les Pays-Bas avec SURF, le Royaume-Uni avec le JISC, et la France avec le CNRS.