Plateformes de prépublication

Le Comité pour la science ouverte conduit une étude sur les Plateformes de prépublications, dans le cadre d’un Groupe-projet de son Collège publications.

Lire Plus
Voir moins

Le dépôt par les chercheurs de leurs preprints sur des plateformes dédiées va devenir une pratique de plus en plus courante dans la plupart des disciplines. Elle permet de prendre date avant publication dans un journal avec revue par les pairs, mais aussi parfois d’instaurer une discussion scientifique très ouverte sur le contenu du preprint pouvant conduire à l’amélioration de sa qualité.

La création de ces plateformes présente actuellement une croissance exponentielle. Mais beaucoup n’ont qu’une courte durée de vie ou n’hébergent qu’un très petit nombre de preprints. Or les chercheurs ne disposent d’aucun outil – sinon la connaissance des pratiques de leur communauté – pour choisir une plateforme où déposer leurs preprints en fonction de ses caractéristiques techniques et de critères plus éthiques relevant de la science ouverte.

Infos sur le groupe
Équipe
Livrables & productions
  • Mettre à la disposition des chercheurs de toutes disciplines une application d’aide à la décision leur permettant de faire un choix raisonné dans le foisonnement de l’offre existante de plateformes de dépôt de preprints;
  • Les informer sur les caractéristiques principales de ces plateformes et, de manière qualitative, sur leur degré d’ouverture - au sens de la science ouverte;
  • Répertorier les services et outils utilisés par ces plateformes (mise en forme des manuscrits, peer-review, formats de publication…) ou pouvant contribuer à leur développement;
  • Assurer une diffusion et une audience internationales à cette application en collaboration avec une association internationale reconnue, comme COAR.
Pilotes
photo Jacques LAFAIT
Physicien, directeur de recherche émérite, CNRS.
photo Jacques LAFAIT
Jacques LAFAIT
Physicien, directeur de recherche émérite, CNRS.

Jacques Lafait est physicien. Il a dirigé le laboratoire d’Optique des Solides de l’Université Pierre et Marie Curie (UPMC) ainsi que le Groupement de Recherches pluridisciplinaire du CNRS: Couleur et matériaux à effets visuels. Ses domaines de recherche ont concerné principalement les nanomatériaux dans leurs applications à l’énergie solaire puis à la couleur.

En 2009 il s’est investi dans ce qui est devenu aujourd’hui la « science ouverte » et a été pendant 8 ans chargé de mission auprès du président de l’UPMC pour la documentation et les bibliothèques. Directeur de recherches émérite au CNRS depuis 2010, il a contribué dans le cadre de la Bibliothèque scientifique numérique (BSN 4 et 7) à l’élaboration de la loi pour une République numérique et a été le coordinateur de l’Appel de Jussieu puis a participé à la fondation du Comité pour la science ouverte et a été membre de son Secrétariat permanent (SPSO). Au sein du Collège Publications du Comité, il a été co-pilote du Groupe-projet Construire la bibliodiversité qui a notamment produit les Critères d’exemplarité pour les publications et les plateformes utilisés pour les appels à projets du Fonds National pour la Science ouverte (FNSO).

photo Hélène LOWINGER
Hélène Lowinger, Coordinatrice du pôle d’Edition Scientifique de l’Inria et Représentante locale du service IES  
photo Hélène LOWINGER
Hélène LOWINGER
Hélène Lowinger, Coordinatrice du pôle d’Edition Scientifique de l’Inria et Représentante locale du service IES  

Hélène Lowinger est spécialiste de l’Information et de l’édition scientifique.

Elle a été responsable du centre de documentation de l’Inrets-Arcueil, puis du service IST de l’Inria Saclay. Elle est désormais la coordinatrice du pôle d’Edition scientifique de l’Inria.

Très investie dans les questions de science ouverte depuis de nombreuses années, elle a d’abord œuvré pour la promotion de la plateforme Hal, avant de se former aux nouveaux modèles éditoriaux et de participer à la vie de la plateforme Episciences (revues en libre accès).

Elle a organisé en 2009 la Conférence Berlin7 sur le libre accès à Paris.

Elle a participé à l’organisation de 2011 à 2016 des séminaires IST-Inria et est co-éditrice scientifique des ouvrages afférents.

Membres
  • Christine Berthaud (CNRS)
  • Erwin Dreyer (INRAE)
  • Bénédicte Kuntziger (CCSD)
  • Clémence Lascombes (stagiaire master IMST-UCBL)
  • Héloïse Marill (Persée)
Ont contribué :
  • Denis Bourguet (INRAE, PCI)
  • Madeleine Géroudet (Université de Lille)
  • Thomas Guillemaud (INRAE, PCI)
  • Frédéric Hélein (INSMI-CNRS)
Une suggestion, une question à nous faire remonter ?
Écrivez-nous et saisissez le comité pour la science ouverte et ses 200 experts.