Ouvrir la Science

Plan de gestion de données – Recommandations du CoSO à l’Agence nationale de la recherche

Actualités du comité
12/07/2019

L’Agence nationale de la recherche (ANR) a sollicité le Comité pour la science ouverte pour avoir son avis et ses préconisations concernant la mise en place du plan de gestion de données (PGD) pour les projets qu’elle finance à compter de 2019. La demande a été traitée par le groupe de travail « PGD » du collège « données ».

Les PGD constituent des outils indispensables à la bonne gestion des données. Ils permettent d’expliciter le cadre de la collecte et de l’organisation des données, mais aussi de leur accès, leur partage et leur réutilisation future, et ainsi d’anticiper les problèmes techniques ou juridiques. Ils sont évolutifs au cours des projets de recherche.

Dans le document de juin 2019, Plan de gestion de données – Recommandations à l’ANR, le groupe de travail émet 15 recommandations et conseille d’adopter une démarche progressive qui favoriserait une adhésion des communautés et une meilleure adaptation à l’évolution des pratiques. Ceci pour faire face aux différents niveaux de maturité des communautés scientifiques dans la gestion des données et à leurs éventuelles craintes face à la science ouverte.

Les deux premières recommandations ont une portée générale. La première demande à ce que l’ANR précise, dans un document dédié, les principes clés de sa politique pour les données de recherche comme la rédaction d’un plan de gestion, le respect des principes FAIR (Facile à trouver, Accessible, Interopérable, Réutilisable), le dépôt des données dans des entrepôts « dignes de confiance » et le cadre juridique. La deuxième porte sur le choix d’un modèle de plan tel que celui proposé par Science Europe.

Les recommandations de 3 à 8 ont trait au phasage et aux étapes de mise en œuvre, qui sont au nombre de trois :

  • stimuler les bonnes pratiques de gestion des données,
  • intégrer la science ouverte et la gestion des données dans la sélection des projets de recherche,
  • encourager et suivre l’ouverture des données.

La recommandation 9 concerne les dispositifs d’accompagnement qui doivent s’appuyer sur ceux qui existent au niveau national ou sur celui des établissements.

Les 10 et 11 abordent la mise en place d’un dispositif de suivi.

Les recommandations 12, 13 et 14 visent l’identification des coûts associés à une bonne gestion des données de la recherche.

L’évaluation des plans de gestion des données est l’objet de la 15e recommandation. Elle est basée sur le modèle du plan de gestion de la commission. Elle consiste à indiquer si l’information est correctement, partiellement ou mal décrite et à formuler des recommandations pour chaque critère.

Enfin, le document propose une bibliographie sur les modèles, les recommandations et l’évaluation.

Une version du document en langue anglaise est disponible sur le site.