Ouvrir la Science

Mise à jour de l’analyse des politiques Open Data et Open Science en Europe (SPARC/DCC)

Veille
04/01/2019

SPARC met en ligne un rapport qui actualise les informations sur les politiques européennes en matière de données et de sciences ouvertes, en se concentrant sur la période entre janvier et novembre 2018. L’analyse originale a été publiée en mai 2017.

Il fait état d’une augmentation continue de la croissance des politiques et d’une hausse de leur adoption dans les pays où une telle politique n’existait pas auparavant. Ainsi, 13 des 28 États membres de l’Union européenne (UE) ont mis en place des politiques nationales liées aux données de recherche, 5 politiques ayant été ajoutées pendant la période examinée ; 11 n’ont pas de politique nationale, mais élaborent des approches nationales ; 4 n’ont aucune activité dans ces champs. Dans l’Espace européen de la recherche, trois pays non membres de l’UE (Norvège, Serbie et Suisse) mènent des politiques actives.

Sur les 13 États membres, la répartition est à peu près égale entre les pays où les données de recherche sont incluses dans la politique de libre accès ou de science ouverte et ceux où elles sont prises isolément, de même entre les pays où l’approche est « dure » (obligation) et « douce » (encouragement).

Un autre constat est que la majorité des politiques examinées proviennent ou impliquent des bailleurs de fonds nationaux de la recherche.

Cette étude a été produite en collaboration avec le DCC (Digital Curation Centre).