Le baromètre français de la science ouverte a pour objectif de mesurer l’évolution des pratiques de science ouverte en France à partir de données fiables, ouvertes et maîtrisées. Lancé en 2019, il offre des indicateurs détaillés sur l’accès ouvert aux publications scientifiques et intègre des objets spécifiques au domaine de recherche de la santé.

Le baromètre français de la science ouverte

Selon l’édition 2021 du baromètre français de la science ouverte, 62 % des 166 000 publications scientifiques françaises publiées en 2020 sont en accès ouvert en décembre 2021. Ce taux progresse de 10 points en un an. Le niveau d’ouverture des publications varie de manière significative d’une discipline à l’autre. Certaines disciplines comme les sciences physiques et les mathématiques se sont engagées de longue date dans l’ouverture de leurs publications tandis que d’autres, comme la chimie, connaissent des processus rapides de rattrapage. L’édition 2021 suit aussi la transparence des résultats des essais cliniques menés en France. Il ressort que seulement 57 % des essais cliniques terminés ces 10 dernières années ont partagé publiquement leurs résultats.

Le baromètre a pour objectif de mesurer l’évolution de l’accès ouvert aux résultats de la recherche scientifique française : publications, code, données. Sa mise en place s’inscrit dans le cadre du Plan national pour la science ouverte et du Plan d’action national de la France au sein du Partenariat pour un Gouvernement Ouvert (PGO).

Il se décompose en deux volets. Le premier volet est un baromètre général, qui décrit le niveau et les modalités d’ouverture des publications scientifiques françaises dans toutes les disciplines. Il décline ces données en fonction des disciplines, des éditeurs et fournit des indicateurs propres aux archives ouvertes. Le deuxième volet est un baromètre propre au secteur de la recherche en santé, développé dans le contexte de la crise sanitaire liée à la pandémie de COVID-19. Le baromètre santé reprend les indicateurs d’ouverture des publications scientifiques dans le champ de la recherche en santé et fournit des indicateurs propres aux essais cliniques et aux études observationnelles. Il décrit en particulier l’évolution des pratiques d’enregistrement des essais cliniques et de leurs résultats dans des registres publics. 

Le baromètre français de la science ouverte est construit à partir de données ouvertes (issues notamment d’Unpaywall, base mondiale de métadonnées sur les publications scientifiques qui renseigne sur le statut d’ouverture des publications) sur la base d’une méthodologie ouverte. Ainsi, les données sous-jacentes au baromètre sont mises à disposition sous licence ouverte, son code est ouvert et sa méthodologie est présentée en détail dans une publication elle-même en accès ouvert. A partir de 2022, les données sont actualisées tous les trimestres. 

Une Note Flash du SIES met chaque année  en lumière les grandes tendances révélées par le baromètre

Le travail d’enrichissement du baromètre se poursuit, avec en perspective de nouveaux indicateurs concernant l’ouverture des données de recherche. 

Les données sous-jacentes et le code : https://barometredelascienceouverte.esr.gouv.fr/a-propos/opendata 

La méthodologie : https://barometredelascienceouverte.esr.gouv.fr/a-propos/methodologie

La note flash de janvier 2022 : https://www.enseignementsup-recherche.gouv.fr/fr/barometre-francais-de-la-science-ouverte-2021

La Note Flash de janvier 2021 : https://www.enseignementsup-recherche.gouv.fr/cid156502/barometre-francais-de-la-science-ouverte-2020.html

La Note Flash de janvier 2020 : https://www.enseignementsup-recherche.gouv.fr/cid148931/barometre-francais-de-la-science-ouverte.html

La Note Flash d’octobre 2019 : https://www.enseignementsup-recherche.gouv.fr/cid146139/barometre-francais-de-la-science-ouverte.html