Ouvrir la Science

Formations en science ouverte dans les bibliothèques européennes de recherche

Veille
26/06/2020

Le document « Open Science Training Methods and Practices across European Research Libraries » présente les résultats d’une étude du groupe de travail « Digital Skills for Library Staff and Researchers » (2018-2020) de LIBER [1]LIBER : Ligue des bibliothèques européennes de recherche. Elle explore la mise en place de programmes de formation en science ouverte dans les établissements d’enseignement supérieur et de recherche en Europe.

Le groupe de travail a mené un processus de sélection en 2018 afin d’identifier les programmes de formation en science ouverte. Puis, en avril 2019, des questionnaires ont été envoyés aux personnes-ressources dans 28 pays. Enfin, des entretiens complémentaires ont été conduits. L’ensemble s’est concrétisé par la production d’études de cas spécifiques à chaque pays sur les initiatives de formation et d’acquisition de compétences en science ouverte.
Les 21 études de cas couvrent 19 pays, dont la France.

Le document « Open Science Training Methods and Practices across European Research Libraries » donne tout d’abord des définitions, puis expose les résultats de l’analyse effectuée par le groupe pour identifier les thèmes, les schémas, les éléments communs et les différences de ces programmes. Elle porte sur plusieurs points : la méthodologie ; l’impact des programmes de formation en science ouverte ; l’audience ; les thèmes et les priorités ; les méthodes, les formats utilisés (sites web, guides…) ; les récompenses et la reconnaissance de la formation en science ouverte ; la formation des formateurs.

Quelques résultats :

  • les chercheurs, les chercheurs en début de carrière et les doctorants, et les bibliothécaires sont les trois principaux publics visés par les initiatives de formation ;
  • les bibliothèques sont des acteurs clés de la formation en science ouverte ;
  • de nombreuses formations se concentrent sur les compétences en science ouverte en général, mais celles en matière de publication et les données FAIR sont également fréquentes ;
  • les canaux de formation (en face à face, apprentissage mixte, à distance, activités d’autoformation) et les formats (diaporamas, plateformes interactives, MOOC [2]MOOC : Massive Open Online Course/cours en ligne ouverts à tous) sont très variés.

Pour finir, les répondants donnent des conseils sur la manière de démarrer un programme et sur les défis à relever. Ils émettent sept recommandations pour impulser une dynamique :

  • insérer la formation dans une stratégie globale de mise en œuvre de la science ouverte ;
  • s’appuyer sur les équipes des bibliothèques qui sont de véritables « centres de compétences » ;
  • planifier systématiquement et suffisamment tôt ;
  • combiner les formats et les canaux de formation (formation en ligne massive ou petits groupes cibles, approches centrées sur une discipline ou interdisciplinaires, séminaires ou ateliers pratiques…) ;
  • construire un réseau de formateurs et mettre de l’innovation dans les méthodes et les contenus ;
  • établir un dialogue notamment en communiquant vers le public cible et en signalant les réalisations ;
  • se concentrer sur le défi « être compétent en science ouverte » et faire confiance aux personnes pour partager leurs connaissances et leurs compétences.

References   [ + ]

1. LIBER : Ligue des bibliothèques européennes de recherche
2. MOOC : Massive Open Online Course/cours en ligne ouverts à tous