Ouvrir la Science

COVID-19 : une plateforme européenne de données sur le coronavirus

Veille
21/04/2020

La Commission européenne, en collaboration avec plusieurs partenaires, a lancé le 20 avril une plateforme européenne de données sur le COVID-19 pour permettre de recueillir et de partager rapidement les données de recherche disponibles. Le partage et l’ouverture des données permettront d’accélérer la recherche et d’apporter des réponses à la crise engendrée par la pandémie. La Commission poursuit ainsi son engagement en faveur de la science ouverte.

La plateforme est née grâce aux efforts conjoints de la Commission, de l’Institut européen de bioinformatique du Laboratoire européen de biologie moléculaire (EMBL-EBI), de l’infrastructure Elixir et du projet COMPARE, ainsi que des États membres de l’Union européenne (UE) et d’autres partenaires.

Elle « offrira un environnement européen et mondial, ouvert, fiable et évolutif, dans lequel les chercheurs pourront stocker et partager des ensembles de données, tels que des séquences d’ADN, des structures protidiques, des données provenant de la recherche préclinique et des essais cliniques, ainsi que des données épidémiologiques ».

La plateforme fait partie du plan d’action ERAvsCorona, pour lequel les ministres de la recherche et de l’innovation de l’UE ont soutenu les dix premières actions prioritaires du premier plan d’action ERAvsCorona, lors d’une visioconférence le 7 avril.

Elle vient renforcer les actions de la Commission mises en œuvre depuis le début de la pandémie dont :

Pour plus d’informations lire le communiqué de la Commission.

 


 

Mise à jour le 28 avril

En réponse à la crise CoVID-19, la Commission européenne modifie les lignes directrices existantes sur la science ouverte pour les chercheurs bénéficiant de financements Horizon 2020. Elle les encourage à aller au-delà de ce qui est légalement exigé d’eux dans leur convention de subvention et à fournir un accès libre à tous les résultats de recherche, liés à COVID-19 et et pertinents pour l’épidémie, qu’ils pourraient produire.

La Commission invite notamment les chercheurs à :

  • fournir un accès ouvert, immédiat, sans embargo, aux publications évaluées par les pairs ;
  • rendre les résultats de recherche disponibles via des serveurs de prépublications avant la publication dans une revue, ou via des plateformes qui rendent les publications librement accessibles avant l’évaluation par les pairs ;
  • donner des indications claires concernant la disponibilité des données sous-jacentes ;
  • utiliser des licences ouvertes telles que CC BY et CC0.