Ouvrir la Science

Socio-économie de la publication scientifique

Projet de recherche sur la transformation des modèles de publication des revues scientifiques à l’heure de l’accès ouvert.

Lire Plus
Voir moins

Ce projet de recherche, mené au Centre de sociologie de l’innovation (CSI) de Mines ParisTech, s’intéresse à la manière dont les grands éditeurs historiques et les usagers de l’édition scientifique (comme les bibliothèques universitaires)  négocient la transition du modèle traditionnel d’accès aux revues par abonnement vers différents modèles en accès ouvert, où les barrières tarifaires pour accéder aux revues sont levées.

L’enquête se fonde sur l’exploration et l’analyse de documents publics, dont les grands contrats (« big deals ») récemment signés dans différents pays européens, entre les éditeurs du marché de la publication scientifique et les institutions nationales en charge des négociations pour l’accès aux revues.

Infos sur le groupe
Équipe
Livrables & productions
  • Établir une typologie des contrats signés entre éditeurs scientifiques et institutions nationales en charge des négociations pour l’accès aux revues ;
  • Analyser les mécanismes prévus dans ces contrats, en particulier les conditions posées pour la publication des articles en accès ouvert et les conditions de tarification ;
  • Évaluer l'effet des contrats sur la transition vers l'accès ouvert des publications scientifiques.
Pilotes
photo David Pontille
Directeur de recherche CNRS, Mines ParisTech, Centre de sociologie de l’innovation
photo David Pontille
David Pontille
Directeur de recherche CNRS, Mines ParisTech, Centre de sociologie de l’innovation

David Pontille développe des travaux au croisement des études des sciences et des techniques, de l’anthropologie de l’écriture, et de l’ethnographie du travail. Ses recherches s’organisent en trois thèmes : les pratiques d’écriture dans différents milieux professionnels, les technologies d’évaluation de la recherche scientifique (signature et attribution des productions, classements de revues, outils bibliométriques, évaluation par les pairs) et les politiques de maintenance des technologies et des infrastructures. Actuellement, il s’intéresse aux transformations récentes de la contribution scientifique, associées aux formes inédites de valorisation et aux modes de qualification de la triche.

Membre fondateur de la Revue d’Anthropologie des Connaissances, il co-anime également un blog scientifique dédié aux pratiques ordinaires d’écriture : Scriptopolis.

Membres
  • Didier TORNY (Directeur de recherche CNRS, Mines ParisTech, Centre de sociologie de l’innovation)
  • Quentin DUFOUR (Post-doctorant, Mines ParisTech, Centre de sociologie de l’innovation)
Une suggestion, une question à nous faire remonter ?
Écrivez-nous et saisissez le comité pour la science ouverte et ses 200 experts.