Ouvrir la Science

PubMed Central (PMC)
Bases de données
PubMed Central (PMC) est une archive qui donne accès gratuitement au texte intégral d'articles de revues biomédicales et des sciences de la vie. Elle a été lancée en février 2000 par la National Library of Medicine des National Institutes of Health (NLM/NIH) aux États-Unis.

PubMed Central (PMC)

Depuis sa création en 2000, l’archive ouverte PubMed Central® (PMC) sert de dépôt à un nombre de revues de plus en plus important : de deux revues seulement – PNAS ( Proceedings of the National Academy of Sciences) et Molecular Biology of the Cell – à des milliers de revues.

PMC [1]PubMed Central ne doit pas être confondu avec PubMed (PM). Lancée en 1996 par la NLM, PM est une base de données bibliographiques, avec résumés, sans texte intégral. Des liens sont souvent présents entre les citations et le texte intégral des articles, qui renvoient vers les sites des éditeurs et/ou vers PMC. a été créé au départ pour accueillir le texte intégral des revues de la Bibliothèque nationale de médecine (National Library of Medicine –NLM) des Instituts nationaux de la santé des États-Unis (National Institutes of Health – NIH), conformément au mandat législatif de la NLM de collecter et de préserver la littérature biomédicale. PMC est l’équivalent numérique de la collection de revues imprimées de la NLM.
PMC est devenue ainsi une archive gratuite des articles en texte intégral des revues biomédicales et des sciences de la vie de la NLM.

Une évolution a lieu en 2005 à la suite de la politique instaurée par les NIH. Celle-ci imposant le dépôt et l’accès des articles issus des recherches qu’elles financent, PMC leur sert d’archive.

Aujourd’hui, PMC est utilisé pour déposer le texte intégral des articles qui relèvent des politiques d’accès public et libre d’un certain nombre d’organismes de financement des recherches dans le domaine biomédical et en sciences de la vie. La NLM s’est également associé à des agences fédérales américaines qui financent la recherche dans d’autres disciplines scientifiques afin de fournir une solution gouvernementale pour leurs politiques d’ouverture au public.

En avril 2020, PMC contient 6 millions d’articles en texte intégral, couvrant plusieurs siècles de recherche biomédicale et en sciences de la vie (de la fin du XVIIIe siècle à nos jours). On compte 2 340 revues dont tous les articles sont versés dans PMC, 335 revues de la collection NIH et 6 117 revues avec un dépôt sélectif. La liste des revues est accessible. Elle comprend des informations sur le contenu disponible pour chaque revue, les revues avec dépôt sélectif étant regroupées sous l’onglet « Collections spéciales ».

PMC a été développé et est géré par le Centre national d’information sur les biotechnologies (National Center for Biotechnology Information – NCBI) de la NLM.

 


 

Une déclinaison de PubMed Central existe au niveau européen. Il s’agit d’Europe PMC, lancé le 1er novembre 2012. Il a pris la suite d’UK-PMC qui avait été créé en 2007 initialement comme miroir de PMC et ensuite pour répondre aux besoins des agences de financement de la recherche biomédicale britannique.
Europe PMC contient à la fois des citations, des résumés (plus de 36 millions), et du texte intégral d’articles publiés (près de 6 millions) et de prépublications (près de 130 000) [2]Les chiffres sont ceux d’avril 2020.. Il reprend notamment des données de PubMed et de PMC de la NLM.

Il existait également PMC Canada qui a été opérationnel d’octobre 2009 à février 2018.

References   [ + ]

1. PubMed Central ne doit pas être confondu avec PubMed (PM). Lancée en 1996 par la NLM, PM est une base de données bibliographiques, avec résumés, sans texte intégral. Des liens sont souvent présents entre les citations et le texte intégral des articles, qui renvoient vers les sites des éditeurs et/ou vers PMC.
2. Les chiffres sont ceux d’avril 2020.