Ouvrir la Science

Quel futur pour l’édition et la communication scientifiques

Veille
08/02/2019

Le rapport Future of Scholarly Publishing and Scholarly Communication: Report of the Expert Group to the European Commission vient d’être publié. Il a été produit par un Groupe d’experts auprès de la Commission européenne, créé pour soutenir l’élaboration des politiques de la Commission sur la science ouverte. Il devait identifier les acteurs clés, établir la nature de leur statut et de leurs rôles, identifier leurs interrelations, comprendre la nature des tensions entre eux et comprendre également où il y avait place à la collaboration et aux synergies. Il devait aussi identifier les éléments de permanence, de continuité et de stabilité dans un paysage de la communication et de l’édition scientifiques extrêmement changeant.

Le passé récent et l’état actuel de la communication et de l’édition savantes sont tout d’abord analysés en utilisant dix principes (tableau ci-dessous), pour élaborer une « vision » de la communication savante pour les 10 à 15 prochaines années ainsi que pour examiner la situation actuelle. Ces principes servent également de moyen pour examiner les lacunes du système actuel de communication et de publication savantes.

Le rapport examine ensuite le rôle des principaux acteurs — chercheurs, établissements de recherche, bailleurs de fonds et décideurs, éditeurs et autres prestataires de services, citoyens — et formule des recommandations à l’intention de chacun d’entre eux.

Pour les experts du Groupe, la place des chercheurs et leurs besoins sont au centre de la communication savante du futur et ils considèrent le savoir et la compréhension créés par les chercheurs comme des biens publics.
Ils considèrent l’évaluation de la recherche comme une pierre angulaire de la communication savante, qui touche tous les acteurs. Les chercheurs, les communautés et tous les organismes, en particulier les bailleurs de fonds, ont la possibilité d’améliorer le système actuel de communication et de publication savantes en commençant par apporter des changements au système d’évaluation de la recherche.
Enfin, pour eux, la collaboration entre les acteurs est essentielle pour que le changement soit positif et permette l’innovation dans le système de communication et de publication savantes dans le futur.