Ouvrir la Science

Directory of Open Access Books (DOAB)
Bases de données
Le DOAB répertorie les livres publiés en libre accès. Son objectif principal est d’accroître la visibilité des livres qui ont fait l’objet d’une validation par les pairs avant publication. Leurs métadonnées sont rendues disponibles et moissonnables de façon à accroître leur diffusion, permettre leur valorisation et maximiser leur impact.

Directory of Open Access Books (DOAB)

Lancé en 2012, le Directory of Open Access Books (DOAB) a comme objectif  d’accroître la visibilité des livres en libre accès. Les éditeurs sont invités à fournir des métadonnées de leurs livres au DOAB. Les métadonnées ainsi récoltées maximisent la diffusion, la visibilité et l’impact.

Le répertoire est ouvert à tous les éditeurs qui publient des ouvrages universitaires, évalués par des pairs, en libre accès avec une licence, comme celle de Creative Commons.

Le DOAB supporte le protocole OAI-PMH (protocole pour la collecte de métadonnées de l’Initiative pour les Archives ouvertes) [1]OAI-PMH est un protocole interopérable qui s’appuie sur des standards ouverts : les ressources sont décrites selon la norme Dublin Core ; les données sont accessibles par des requêtes HTTP, standard du web ; les notices sont fournies dans le langage de description XML.. Les fournisseurs de services et les bibliothèques peuvent utiliser le protocole pour récolter les métadonnées des notices du DOAB afin de les inclure dans leurs collections et catalogues.

En mars 2020, le DOAB signale 27 543 ouvrages de 376 éditeurs.

Le Répertoire des livres en libre accès est un service de la Fondation DOAB. La Fondation DOAB est une entité juridique sans but lucratif de droit néerlandais (« stichting »), créée par la Fondation OAPEN et OpenEdition. La Fondation est basée à la Bibliothèque nationale de La Haye.
Le DOAB est un service commun de l’OAPEN, d’OpenEdition, du CNRS et de l’Université d’Aix-Marseille.

References   [ + ]

1. OAI-PMH est un protocole interopérable qui s’appuie sur des standards ouverts : les ressources sont décrites selon la norme Dublin Core ; les données sont accessibles par des requêtes HTTP, standard du web ; les notices sont fournies dans le langage de description XML.