La science ouverte en bref

«La France s'engage pour que les résultats de la recherche scientifique soient ouverts à tous, chercheurs, entreprises et citoyens, sans entrave, sans délai, sans payement.»

La science ouverte est la diffusion sans entrave des publications et des données de la recherche. Elle s’appuie sur l’opportunité que représente la mutation numérique pour développer l’accès ouvert aux publications et -autant que possible- aux données de la recherche.

 

Axe 1

Généraliser l’accès ouvert aux publications scientifiques

L’ouverture des publications scientifiques doit devenir la pratique par défaut aussi vite que possible. Pour engager cette dynamique, les publications issues de recherches financées au moyen d’appels à projets sur fonds publics seront obligatoirement mises à disposition en accès ouvert, que ce soit par la publication dans des revues ou ouvrages nativement en accès ouvert, soit par dépôt dans une archive ouverte publique comme HAL.

«La recherche scientifique est un bien commun que nous devons partager avec tous.»
Mesures concrètes
1
Rendre obligatoire la publication en accès ouvert des articles et livres issus de recherches financées par appel d’offres sur fonds publics.
2
Créer un fonds pour la science ouverte.
3
Soutenir l’archive ouverte nationale HAL et simplifier le dépôt par les chercheurs qui publient en accès ouvert sur d’autres plateformes dans le monde.
Axe 2

Structurer et ouvrir les données de recherche

Notre ambition est de faire en sorte que les données produites par la recherche publique française soient progressivement structurées en conformité avec les principes FAIR (Facile à trouver, Accessible, Interopérable, Réutilisable), préservées et, quand cela est possible, ouvertes.

«Les données de la recherche sont la matière première de la connaissance.»
Mesures concrètes
4
Rendre obligatoire la diffusion ouverte des données de recherche issues de programmes financés par appels à projets sur fonds publics.
5
Créer la fonction d’administrateur des données et le réseau associé au sein des établissements.
6
Créer les conditions et promouvoir l'adoption d'une politique de données ouvertes associées aux articles par les chercheurs.
Axe 3

S’inscrire dans une dynamique durable, européenne et internationale

Le succès de la science ouverte implique le développement de nouvelles pratiques quotidiennes pour les chercheurs. Cela nécessite la définition de nouvelles compétences, le développement de nouvelles formations et l’adoption de nouveaux services.

«La France s’engage pour que la science ouverte devienne la pratique quotidienne par défaut des chercheurs.»
Mesures concrètes
7
Développer les compétences en matière de science ouverte notamment au sein des écoles doctorales.
8
Engager les opérateurs de la recherche à se doter d’une politique de science ouverte.
9
Contribuer activement à la structuration européenne au sein du European Open Science Cloud et par la participation à GO FAIR.
Frédérique Vidal
Discours de Frédérique VIDAL
Juillet 2018

« La science est un bien commun que nous devons partager le plus largement possible. Le rôle des pouvoirs publics est de rétablir la fonction initiale de la science, comme facteur d’enrichissement collectif.»

Frédérique Vidal
Ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation